Déceler les éléments qui posent de véritables problèmes de santé publique, tel est l’enjeu du laboratoire de physico-chimie des eaux de l’Institut Pasteur de la Guadeloupe. Depuis 2007, le laboratoire met en place de nouveaux moyens techniques pour la réalisation d’analyses telles que le carbone organique total, les cyanures totaux, l’indice phénol, les pesticides et permet ainsi, grâce à des analyseurs multiparamétriques, d’augmenter les gains de temps analytiques. Les matrices se sont diversifiées : eaux propres, eaux de loisirs et de baignades, eaux usées, eaux techniques (hémodialyse)